Espace Libraires Foreign Rights
Accueil
S'inscrire à la newsletter Flux RSS Retrouvez nous sur facebook Retrouvez nous sur twitter Retrouvez nous sur YouTube Retrouvez nous sur Pinterest
Accueil
Robert Laffont Bouquins NiL éditions Julliard Seghers
Accueil
Rechercher
Catalogue numérique
Accueil Nouveautés A paraître Catalogue Événements Les auteurs En images
Zoom sur
https://kx1.co/test-personnalite-ken-follett
This caption can be styled using CSS.
couverture
Parution : 11 Avril 2013
Format : numérique
Prix : 13,99 €
ISBN : 2-221-12959-8
Acheter la version numérique
Format numérique Voir la version papier
Retour Partager sur Facebook Envoyer à un ami Imprimer la fiche
   
ILS TRAVAILLENT AU NOIR
   
Hubert PROLONGEAU


Économie de survie ou fraude massive ? Le phénomène du travail au noir est complexe. Hubert Prolongeau est parti sur le terrain à la rencontre de ceux qui bossent « au black ».
Pour la première fois, ils se racontent...

Officiellement le travail au noir représente en France 5 % du PIB, soit un manque à gagner d'une dizaine de milliards d'euros pour l'État. Officieusement, ce chiffre serait nettement supérieur, avoisinant les 10 %. Qui n'a jamais travaillé au noir ou accepté qu'on travaille au noir pour lui ? Une pelouse à faire tondre, un enfant à garder, une tuyauterie à faire réparer ? Dès que cela nous paraît plus simple, économique ou pratique, nous n'hésitons pas à franchir la frontière légale en oubliant, comme le rappelle la loi, que le travail dissimulé est une infraction passible d'amendes et de poursuites. Mais la réalité du travail au noir devient autrement plus complexe lorsque ce sont des entreprises qui ne déclarent pas leurs salariés ou lorsque, par contrainte plus que par choix, le travail au noir devient, pour certains, la seule façon de survivre. On est alors loin du petit boulot qui dépanne ou du simple service rendu. L'État a beau tenter de légiférer et durcir le ton, la réalité du travail au noir perdure. Pire, elle gagne du terrain et touche aujourd'hui de plus en plus de secteurs.
« Ils ont été faciles à trouver et difficiles à faire parler », révèle Hubert Prolongeau au terme de son investigation. Parti sur le terrain pour rencontrer ceux pour qui le travail au noir est désormais synonyme de quotidien, le journaliste s'est d'abord confronté à un mur de silence. Le travail au noir, on le pratique mais on n'en parle pas. Motus. C'est finalement sous couvert d'anonymat que la plupart des contacts établis ont choisi de lever le voile sur leur vie professionnelle et accepté de raconter leur histoire.
Modeste a quitté le Rwanda et distribue des prospectus à Paris. Il a longtemps habité dans un squat. Singh, venu du Bangladesh, vend des petites tours Eiffel face à l'esplanade du Trocadéro. Mme Zhou, venue de Chine, travaille depuis plusieurs années dans les ateliers de confection à Aubervilliers. Tadesz, le Polonais, oeuvre sur les chantiers. Le travail est là mais tous sont précaires et fragilisés socialement. Pareil pour Marie, la nounou, Mme Carvalo, la concierge, Marie-Jeanne, l'ancienne corsetière de chez Lejaby, qui est devenue femme de ménage après son licenciement. Sillonnant le pays, Hubert Prolongeau dresse le portrait méconnu de cette France silencieuse.
Comment en sont-ils arrivés là ? Peuvent-ils s'extraire de la logique pernicieuse ? Au travers des témoignages recueillis, on découvre des vies entières assujetties à la loi du silence et à l'usure de la précarité.
Âgé de 53 ans, Hubert Prolongeau est un journaliste et enquêteur de renom. Il collabore au Nouvel observateur, au Monde, àTélérama. Ses essais et reportages sur le travail au noir, la condition des sans domicile fixe ou la violence au travail entre autres montrent à quel point toute matière issue du réel l'intéresse. Hubert Prolongeau est aussi écrivain, auteur d'une dizaine de romans. Il a publiéIls travaillent au noir en 2015 et « Couvrez ce sein... » en 2017 aux Éditions Robert Laffont.
         
Vous avez consulté Nous vous proposons
ILS TRAVAILLENT AU NOIR
Hubert PROLONGEAU
JE TE SOUHAITE BEAUCOUP D'ENNEMIS COMME MOI
JE TE SOUHAITE BEAUCOUP D'ENNEMIS COMME MOI
Correspondances intimes et littéraires

Marcel PAGNOL
LA GRIFFE DU DIABLE
LA GRIFFE DU DIABLE
Lara DEARMAN
LA MAJESTUEUSE HISTOIRE DU NOM DES ARBRES
LA MAJESTUEUSE HISTOIRE DU NOM DES ARBRES
Du modeste noisetier au séquoia géant

Henriette WALTER
Pierre AVENAS
Lire la suite   Lire la suite   Lire la suite  
Supprimer l'historique
S'abonner à la newsletter   Le groupe Robert Laffont   Contacts   Mentions légales   Plan du site